Comment économiser sur votre assurance auto ?

assurance_auto

Si assurer sa voiture est obligatoire, cela coûte également de plus en plus cher : les tarifs de l’assurance auto ont connu une hausse ininterrompue au cours des dernières années. Faut-il renoncer à sa voiture pour autant ? Pas forcément, vous pouvez jouer la carte de la compétitivité et voler d’assureur en assureur pour trouver les meilleures offres et garanties, mais d’autres solutions existent pour rouler moins cher. Explications.

Roulez avec une voiture de faible valeur

Il n’est question ici de conduire un vieux tacot, fumant et rutilant, mais de reconsidérer ses besoins et de choisir un véhicule adapté. Sachez qu’en cas d’accident responsable, pour faire indemniser les dommages subis par votre véhicule, ne formule d’assurance haut de gamme sera d’autant plus onéreuse que la valeur de votre véhicule est élevée. Un véhicule haut de gamme coûte plus cher à réparer, tout simplement. Si l’utilisation que vous faites du véhicule est limité aux déplacement maison / travail et départ en vacances, une citadine sera préférable à un engin dernier cri. Choisissez un modèle ayant au moins cinq ans depuis la date de première mise en circulation) et affichant déjà un certain kilométrage au compteur.

Comparer les prix, faites jouer la concurrence

Le secteur de l’assurance automobile est en constante évolution : en changeant d’assureur d’année en année, les conducteurs peuvent réaliser d’importantes économies du fait que de nouvelles formules, toujours plus compétitives, apparaissent très régulièrement.

Bonus : Il n’est désormais plus nécessaire d’attendre la traditionnelle date de renouvellement annuel pour résilier sans frais votre assurance auto. Vous pouvez désormais rompre le contrat qui vous lit à votre assureur quand bon vous semble.

Payer les petits dégâts de votre poche

Votre rétroviseur s’est fendu sur l’effet du gal ? Le pare-choc arriere a rencontré accidentellement un plot de béton ? Ce genre de petits sinistres déclarés vous permet d’espérer un léger dédommagement, mais il va surtout se traduire l’application d’un malus automobile, et donc par une hausse significative de votre prochaine prime. Il est préférable de ne pas déclarer ce genre de petits dégâts, du moment qu’ils n’impliquent aucun tiers identifié. Réglez vous-même la note du garagiste et vous conserverez un historique vierge auprès de votre assureur. Ce dernier sera beaucoup plein enclin à vous aider lorsque vous connaîtrez un problème beaucoup plus important.

Assurez-vous de réduire au maximum les risques pour votre véhicule

Le meilleur moyen de se faire dédommager les dégâts, c’est encore de ne pas en avoir. Optez pour un contrat d’assurance auto excluant tout prêt de volant. En vous engageant à être seul(e) conducteur/trice, vous paierez votre assurance moins chère, même si être le/la seul(e) à pouvoir conduire sa voiture être contraignant.

Garez votre voiture à l’abri des regards afin de ne pas attirer les convoitises. Si besoin est, louez une place de parking dans un garage privé. Un assureur qui sait votre véhicule sécurisé sera moins inquiet que s’il le sait garé en pleine rue en permanence. Cela diminuera le risque de surprime lié aux possibles vols de véhicule.

economiser assurance auto